Régis Juanico

Député de la Loire

Ma déclaration de candidature pour les élections législatives des 11 et 18 juin

Oui, il existe des députés qui bossent !

Je veux dire aux habitants de la 1ère circonscription : vous avez un député actif, présent et efficace, gardez-le !

Dans cette période troublée où règne une grande confusion politique, où la défiance envers le monde politique est forte, où l’extrême-droite est à son plus haut niveau dans les urnes, j’ai fait le choix, en équipe avec ma suppléante Arlette Bernard, Conseillère départementale, de prendre mes responsabilités et de ne pas me dérober.

Nos concitoyens, sont en demande de repères forts : ils doivent pouvoir compter sur des élus solides, crédibles et fidèles, avec des idées claires et des convictions affirmées, des élus qu’ils connaissent bien, en qui ils ont confiance.

J’ai été réélu en 2012 sur la base des 60 engagements pris devant les Français par la majorité présidentielle d’alors. Nombre d’entre eux ont été tenus : création de 60 000 postes dans l’Education Nationale et de 10 000 postes supplémentaires pour nos forces de sécurité, emplois d’avenir, non-cumul des mandats, loi de transition énergétique, généralisation du tiers-payant pour les soins, loi consommation, compte pénibilité et dispositif de départ en retraite à 60 ans pour les carrières longues…

Il faut aussi reconnaître des insuffisances concernant la vie quotidienne de nos concitoyens, en particulier sur l’emploi et le pouvoir d’achat, même si au cours de ce mandat, avec d’autres députés de gauche, nous avons tenté d’infléchir le cours des choses et de peser pour réorienter la politique économique et sociale suivie.

Depuis dix ans, dans l’opposition comme dans la majorité, je n’ai jamais été un Député « Godillot » ou « béni oui-oui ». Je l’ai prouvé à plusieurs reprises pendant ce mandat en ne votant pas les mesures du gouvernement qui s’éloignaient ou ne correspondaient pas à nos engagements de départ : absence de renégociation du Traité budgétaire européen (TSCG), loi Travail adoptée par 49.3, déchéance de nationalité, pacte de responsabilité de 40 milliards d’euros d’allégements de cotisations pour les entreprises sans contrepartie en matière d’emplois…

A l’occasion des élections législatives des 11 et 18 juin, les électeurs de la 1ère circonscription auront la possibilité de voter « pour » :

  • un Député parmi les plus actifs et les plus assidus à l’Assemblée Nationale. J’ai été classé 3ème député sur 577 le plus assidu par le site noscitoyens.fr et j’ai été l’auteur d’une quinzaine de rapports parlementaires qui ont débouché sur le vote de mesures concrètes pour nos concitoyens :

–         reconnaissance du Sport – Santé – Bien-Être avec la prescription du sport sur ordonnance ; fonds Héritage sportif de Paris 2024 pour les clubs amateurs ; certificat médical sportif valable trois ans ;

–         reconnaissance du bénévolat avec la création d’un Compte d’Engagement Citoyen et du congé d’engagement bénévole ;

–         baisse de la taxe sur les salaires pour les emplois associatifs ;

–         généralisation de la garantie jeunes et réforme du permis de conduire pour les jeunes ;

–         revalorisation de l’aide sociale pour les Anciens Combattants

  • un Député présent en permanence sur le terrain ;
  • un Député capable de travailler avec tous, sans dogmatisme, à l’Assemblée Nationale avec des députés de toutes tendances sur des rapports transpartisans, mais aussi pour défendre les dossiers du territoire (rénovation de la caserne de gendarmerie de Bergson, ouvertures de classes, reconduction de la Zone Franche Urbaine de Montreynaud…) et le financement des équipements dans les communes ;
  • un Député libre de ses choix : je ne me laisserai pas dicter ma conduite au Parlement par quiconque. Je me suis d’ailleurs engagé, si je suis réélu, à ce que ce troisième mandat soit le dernier.

Je ne serai pas un opposant systématique. Je compte ainsi fortement m’engager pour le vote d’une future loi de moralisation de la vie publique, pour l’amélioration de la « Fabrique de la Loi » et dans l’évaluation des politiques publiques et des lois qui sera l’une des priorités de la future Assemblée Nationale : trois sujets sur lesquels je me suis fortement impliqué ces dernières années.

Mais je veux aussi dire clairement que je m’opposerai aux mesures du programme d’Emmanuel Macron qui ne correspondent pas à mes convictions : réforme du Code du Travail par ordonnances, suppression de l’ISF, suppression de 120 000 fonctionnaires, hausse de la CSG en particulier pour les retraités, rétablissement d’un service militaire d’un mois pour les jeunes…

Je porterai aussi sans relâche des propositions qui me semblent essentielles pour améliorer le pouvoir d’achat des salariés et des retraités, pour soutenir l’autonomie des jeunes, pour accélérer la transition énergétique, pour défendre nos services publics de proximité et le passage à une 6ème République.

Pour nous accompagner dans cette campagne de terrain, je tiens à remercier Marc Véricel, Lerptien, ancien doyen de la faculté de droit de Saint-Etienne et spécialiste du droit du travail, d’avoir accepté d’être le Président de mon comité de soutien.

Je rassemble déjà autour de ma candidature plusieurs formations politiques de gauche et les écologistes.

Les élections législatives seront déterminantes pour tous ceux qui souhaitent que la gauche et ses idées puissent se faire entendre à l’Assemblée.

C’est pourquoi, dès le 11 juin, avec Arlette Bernard, je demande aux électeurs de la 1ère circonscription de faire le choix du sérieux, de la constance dans le travail et de la clarté.

> Dans la presse :

Le journal de TL7 du vendredi 12 mai

A partir de 3’17 :

Législatives : Régis Juanico en campagne sur la 1ere circonscription

… Face à la volonté des français de renouveler la classe politique, Régis Juanico est-il serein ? Jérôme Jarny lui a posé la question.

Le président de la République doit-il avoir absolument une majorité absolue ? ce n’est pas obligatoire répond le député socialiste sortant… Selon lui, les électeurs se détermineront lors de ces législatives sur des critères différents que lors de l’élection présidentielle.

Législatives : Régis Juanico s’appuie sur son bilan

Le député sortant de la première circonscription sollicite un troisième mandat, le dernier, avance-t-il, en s’appuyant sur son bilan de « député parmi les plus actifs et les plus assidus de l’Assemblée nationale ».

Lire la suite…

Déclaration de Candidature Régis JUANICO Et Arlette BERNARD Vtp by Régis Juanico on Scribd

Biographie Marc Véricel by Régis Juanico on Scribd

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.