Régis Juanico

Député de la Loire

Mon action de Député pour promouvoir l’activité physique et sportive à l’école

Le 14 septembre 2016, à l’occasion de la Journée Nationale du Sport Scolaire, nous avons remis avec mon collègue député Pascal Deguilhem aux trois ministres Najat Vallaud-Belkacem, Patrick Kanner et Thierry Braillard, notre rapport parlementaire sur le Sport et l’école intitulé « Promouvoir l’activité physique et sportive pour tous et tout au long de la vie : des enjeux partagés dans et hors de l’école ».

Ce rapport est le fruit d’un travail de huit mois, avec une cinquantaine d’auditions de près de 130 acteurs du sport à l’école de la maternelle à l’université.

Les 54 préconisations de notre rapport se sont aussi inspirées des bonnes pratiques des acteurs de terrain à l’occasion de deux déplacements de terrain de notre mission dont l’un s’est déroulé à Saint-Etienne, dans la 1ère circonscription de la Loire :

– l’aménagement des cours de récréation pour favoriser les activités physiques et sportives mixtes et le jeu s’inspire du partenariat entre l’école Chavanelle et la Fédération Française de Korfbal pour développer cette discipline en direction des élèves de Primaire ;

– la proposition de favoriser les projets inter-générationnels de la maternelle à l’université s’inspire du « Cross à travers les âges », partenariat entre des écoles, collèges, lycées de la Métare avec l’école des Mines ;

le Pôle France de Gymnastique de Saint-Etienne est cité dans le rapport pour son triple projet sportif, scolaire et de bien-être exemplaire pour les sportifs de haut niveau ;

– la proposition de création d’un Conseil Local des Activités Physiques et Sportives pour coordonner les acteurs locaux du Sport-Ecole est inspiré d’une table-ronde que j’ai organisé à Saint-Priest-en-Jarez avec les élus des communes de la 1ère circonscription, les services jeunesse et Éducation et les clubs sportifs ;

– enfin, l’objectif de fixer à 100% d’une classe d’âge d’élèves entrant en 6e, la maîtrise du « Savoir-nager » est issu d’un échange avec les responsables du STAPS Saint-Etienne (formations universitaires aux métiers du Sport) nous indiquant que 34 étudiants sur 1000 de l’effectif total étaient …non nageurs !

Dans le rapport sur le Sport et l’Ecole, nous avons également proposer la création d’un « Fonds Héritage Sportif, Territorial et Sociétal » dans le cadre de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

En tant que Président du groupe d’études en soutien à Paris 2024 et rapporteur spécial des crédits du Sport à l’Assemblée Nationale, j’ai immédiatement déposé un amendement au projet de loi de finances 2017 qui a été adopté et permet d’abonder les ressources financières du CNDS de 20 millions d’euros en 2017 et de 25 millions d’euros par an entre 2017 et 2024 par la prolongation du prélèvement exceptionnel de 0,3% sur les jeux de loterie de la Française des Jeux.

Près de 200 millions seront dédiés à ce Fonds Héritage Paris 2024 pour financer :

– des équipements sportifs de proximité ;
– des actions éducatives rapprochant les clubs sportifs des établissements scolaires ;
– des actions en faveur de la pratique sportive des personnes en situation de handicap ;
– des initiatives Sport – Santé – Bien-Être « ;
– le dispositif « J’apprends à nager ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.