Régis Juanico

Député de la Loire

Implantation d’une nouvelle maison d’arrêt en Loire Sud : stop aux théories complotistes

Nous apprenons par voie de presse que le Maire de Saint-Bonnet-les-Oules vient d’être à nouveau reçu au Ministère de la Justice, pour contester le choix du site d’implantation d’une nouvelle maison d’arrêt en Loire Sud, attendue de longue date et demandée par tous.

Les sous-entendus de ses déclarations sont purement inacceptables. Le choix d’un site d’implantation d’un tel établissement ne relève pas « du café du commerce », mais procède d’une analyse approfondie, détaillée et objective au regard d’un cahier des charges déterminé. C’est une décision d’intérêt général. Il est scandaleux qu’un élu de la République mette publiquement en cause la neutralité des services et des agents de l’Etat qui ont procédé aux différentes études.

Nous sommes par ailleurs surpris que des élu-e-s, qui ont été partie prenante de la concertation, continuent par leur action d’entretenir un climat de suspicion quant à l’objectivité du travail des services de l’Etat.

Si deux sites situés à Roche-la-Molière ont fait partie des différentes possibilités qui ont été examinées, ils ont été rejetés au regard des critères du cahier des charges : problèmes liés à la nature du sol et à l’accessibilité pour l’un (Bessy), proximité immédiate d’une école primaire pour l’autre (Pontin). Ces sites n’ont pas été «  oubliés », ils n’ont pas non plus « mystérieusement disparu ». Ils ont été écartés pour des raisons objectives. Et Guy Françon le sait bien.

Nous réaffirmons que la construction d’une nouvelle prison en Loire Sud est une impérieuse nécessité d’intérêt général. Il est désormais temps d’agir.

Régis JUANICO, Député de la Loire

Eric Berlivet, Maire de Roche-la-Molière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.