Régis Juanico

Député de la Loire

Intervention auprès du ministre des affaires étrangères pour que la France protège Salah Hamouri

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien qui réside à Jérusalem, a été arrêté par la police israélienne à son domicile le 23 août dernier, sans aucun motif. Il a été placé en détention administrative pour une durée de 6 mois renouvelables par un tribunal militaire. J’ai rapidement été alerté par l’Association France Palestine Solidarité de Saint-Etienne, ainsi que par différentes personnes. J’ai donc écrit à Jean-Yves Le Drian (voir ci-dessous), ministre des affaires étrangères, afin que notre pays apporte une juste protection à ce citoyen français.

Le gouvernement israélien le décrit comme un terroriste, membre d’une organisation interdite en Israël, et lui reproche encore aujourd’hui des faits qui ont été invalidés par la justice française. Lorsqu’il était étudiant, Salah Hamouri avait ainsi été emprisonné sur la base d’une accusation de préméditation d’un meurtre. Afin d’éviter une peine de 14 ans, et après trois années de détention préventive, Salah avait fini par suivre le conseil de son avocate de plaider coupable afin de réduire sa peine à 7 années. Un comité de soutien avait été créé, notamment par Stéphane Hessel, en 2008 pour obtenir sa libération. En 2011, il est libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers, dont Gilad Shalit.

Depuis la fin de sa peine, la vie de Salah n’a pas repris son cours normal. Il est régulièrement l’objet de mesures restreignant ses déplacements (il ne peut se rendre en Palestine) ou attentatoires à sa vie de famille (sa femme, Elsa Lefort, s’est ainsi vu refuser l’obtention d’un visa épouse et n’a pas été autorisée à revenir en Israël après un séjour en France, alors qu’elle attendait leur enfant).

La mobilisation s’est très vite organisée après ce nouveau placement en détention. De fait, le tribunal a annulé la détention administrative de Salah Hamouri, reconnaissant implicitement qu’aucune charge ne peut être retenue contre lui. Il va portant être maintenu en prison encore trois mois, durée qui correspond à ce qu’il restait de sa peine avant sa libération dans le cadre de l’échange de prisonniers  en 2011…

Courrier à Jean-Yves Le Drian pour une intervention de la France en faveur de Salah Hamouri by Régis Juanico on Scribd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.