Défense des apiculteurs français face au « miel frelaté » : ma question au Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

Alors que le nombre des falsifications du miel se multiplient, j’ai décidé d’interpeller le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, pour lui demander d’agir contre ce fléau du miel frelaté qui constitue un préjudice considérable pour les apiculteurs et pour les consommateurs français.

Le texte de ma question :

Monsieur Régis Juanico attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur le développement des falsifications (dit « frelatage ») du miel, importé depuis les pays hors Union Européenne, qui cause un préjudice considérable aux apiculteurs et consommateurs français. En effet, le miel constitue aujourd’hui le troisième produit le plus frelaté dans le monde. Face aux techniques de frelatage de plus en plus sophistiquées, et au manque de traçabilité et de règles strictes en matière d’étiquetage, il lui demande quelles sont les mesures que compte prendre le gouvernement pour défendre les apiculteurs et les consommateurs français afin d’endiguer ce fléau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.