Régis Juanico

Député de la Loire

Rentrée 2017 : les ouvertures de classe dans notre circonscription

En février dernier, la Direction des services départementaux de l’Education nationale (DSDEN) avait déjà, sur la base des effectifs alors connus, annoncé la création de sept nouvelles classes dans notre circonscription :

  • A l’élémentaire Molina, à Saint-Etienne ;
  • A groupe scolaire Thiollier, à Saint-Etienne ;
  • A l’élémentaire du Soleil, à Saint-Etienne ;
  • A l’élémentaire de Terrenoire Bourg, à Saint-Etienne ;
  • A la maternelle Louis Pasteur, à Saint-Genest-Lerpt ;
  • Au groupe scolaire Roger Salengro, à Saint-Jean-Bonnefonds ;
  • A la maternelle Jean Ravon, à Villars.

Dans le même temps, les évolutions d’effectifs avaient conduit à la fermeture d’une classe à la maternelle de la Montat, ainsi qu’à l’élémentaire Lamartine à Saint-Jean-Bonnefonds.

Chaque année, des ajustements peuvent avoir lieu en juin et en septembre en fonction de l’évolution du nombre d’inscriptions et/ou des circonstances particulières à certaines écoles. Le CDEN du 5 juillet a ainsi entériné l’ouverture de deux classes supplémentaires :

  • à l’école primaire Thiollier à Saint-Etienne,
  • à l’école primaire Janon à Terrenoire.

Je me félicite tout particulièrement de l’ouverture à Janon pour laquelle je suis intervenu auprès de l’Inspecteur d’Académie, Jean-Pierre Batailler (voir mon courrier et la réponse).

Le nouveau dispositif « CP 100% réussite », soit 12 élèves maximum en CP  a ouvrir des classes supplémentaires de CP dans plusieurs écoles de la circonscription. Les classes de « CP 100% réussite » se répartiront ainsi :

  • 2 à l’école Vivaldi,
  • 3 à l’école Saint-Saëns,
  • 4 à l’école Molina,
  • 3 à l’école Paganini (voir photo : les parents d’élèves mobilisés),
  • 4 à l’école du Soleil.

 

A l’occasion d’un rendez-vous avec l’Inspecteur d’Académie le vendredi 30 juin, je suis également intervenu pour deux autres écoles, à la demande des parents, pour demander la création de moyens supplémentaires à l’école maternelle Hubert Pouquet de Villars (voir mon courrier et la réponse), ainsi que pour l’école Paganini de Montreynaud. L’Inspecteur d’Académie m’a répondu que des ajustements en faveur de ces écoles pourraient être effectués en septembre en fonction des effectifs réels qui y seront constatés à la rentrée.

Plus largement, j’ai regretté que le dispositif « Plus de maîtres que de classes », qui avait très bien en fonctionné cette année dans les écoles de REP disparaisse, sans qu’aucune évaluation n’ait pu être menée. Dans les écoles concernées, un poste de titulaire remplaçant attaché à l’école se substituera à ces « Maîtres Plus » mais sans garantie qu’ils puissent être présents tout au long de l’année scolaire dans l’établissement de rattachement.

J‘avais également indiqué au nouveau ministre de l’Education nationale que je ne trouvais guère efficiente la méthode qu’il a retenue pour revenir sur les réformes précédentes, dans la précipitation et sans évaluation, à quelques jours à peine de la rentrée.

 

 

 

Documents joints

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.