Régis Juanico

Député de la Loire

Réunion avec les Maires de la circonscription et Orange sur le déploiement de la fibre optique

Comme je m’y étais engagé lorsque les élus de Villars ont décidé de lancer une pétition demandant l’accélération du calendrier de déploiement de la fibre optique sur la commune, prévu en 2020, j’ai tenu à organiser une rencontre entre les Maires des communes de la 1ère circonscription et des représentants de la direction de l’opérateur Orange.

Cette rencontre s’est déroulée le vendredi 7 avril dernier à Villars.

Pour mémoire, en 2011, Orange a répondu à l’Appel à Manifestation du Commissariat Général à l’Investissement pour le déploiement de la fibre optique sur toutes les communes de Saint-Etienne Métropole, pour 100% des logements ou locaux à usage professionnel. Un calendrier de déploiement sous 5 ans, entre 2015 et 2020, a alors été entériné.

Malheureusement, beaucoup de retard semble avoir été pris, ce qui suscite beaucoup d’interrogations au sein de la population, chez les élus et les acteurs économiques pour lesquels un fort débit Internet revêt un enjeu majeur.

J’ai notamment été interpellé par beaucoup d’habitants de Saint-Victor-sur-Loire, se plaignant du faible débit Internet dans leur « village ». En décembre 2016, Villars lançait sa pétition. En février 2017, les communes de Sorbiers, Saint-Jean-Bonnefonds et La Talaudière organisaient une conférence de presse pour demander elles aussi l’accélération du déploiement. Enfin, j’ai interrogé le Gouvernement sur le sujet du déploiement de la fibre optique à Saint-Etienne Métropole, le 14 février dernier, à l’occasion d’une séance de Questions Orales Sans Débat.

L’origine de la « colère » légitime de ces élus tient au vote de la convention quadripartite de programmation et de suivi des déploiements des réseaux, entre l’Etat, Saint-Etienne Métropole, le Conseil départemental de la Loire et Orange. En effet, cette convention prévoit une programmation pluriannuelle répartissant les communes de SEM en 3 niveaux de priorité. Au rythme actuel, certaines communes densément peuplées (telles Villars, Roche-la-Molière, Saint-Jean-Bonnefonds) ne verront pas les travaux de raccordement débuter avant 2020 (2019 pour Saint-Genest-Lerpt ; 2018 pour Saint-Priest-en-Jarez), alors qu’en parallèle, le déploiement de la fibre dans le reste du département de la Loire, porté par le SIEL et Conseil départemental de la Loire via le programme THD 42 avance plus rapidement ! Nous nous trouvons donc face à une situation ô combien paradoxale dans laquelle des zones rurales seront « fibrées » avant des zones urbaines densément peuplées !

Cette réunion de concertation aura permis d’améliorer et de préciser les éléments techniques dont disposent les élus locaux, ainsi que les responsabilités de chacun, au service d’une meilleure information de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.