Régis Juanico

Député de La Loire

Municipales : ma réaction suite au second tour des élections municipales

Inviter à réagir sur les résultats du second tour des élections municipales en Préfecture de la Loire ce Dimanche 30 Mars retrouvez mes propos recueillis par France 3 dans la vidéo ci-dessus.

À l’occasion du 2ème tour des élections municipales, les électeurs ont confirmé et amplifié leur vote du 1er tour qui se traduit par une « vague bleue » dans les municipalités au niveau national et local et une défaite électorale sans précédent pour le Parti socialiste.

Au niveau national, la gauche perd plus 150 villes de plus de 9 000 habitants, dont 30 grandes villes parmi les plus peuplées. Dans la Loire, notre camp paie un lourd tribut en perdant quatre villes conquises en 2008 dont les trois principales : Saint-Étienne, Roanne et Saint-Chamond, ainsi que Roche-la-Molière, commune socialiste depuis 25 ans.

Seules deux villes de plus de 10 000 habitants à gauche ont résisté à ce « tsunami » : Firminy, avec Marc Petit et Riorges avec Jean-Luc Chervin. Dans les communes moins politisée de 5 à 10 000 habitants, la gauche limite les dégâts en conservant 7 villes sur 15.

Au lendemain du scrutin, je pense à nos élu(e)s, maires sortants, adjoints et conseillers municipaux battus qui n’ont pas démérité dans la gestion de leur ville au service de leurs administré(e)s. Ils ont défendu leurs bilans et leurs projets dans un contexte politique particulièrement difficile. Ils paient aujourd’hui à l’occasion d’un scrutin local l’absence de résultats de notre politique nationale.

Nos électeurs en s’abstenant massivement ou en détournant leur vote de nos listes ont voulu adresser un message fort d’insatisfaction au Gouvernement. Ce message qui traduit une impatience légitime de notre camp sur les résultats attendus de notre politique en matière d’emploi, de pouvoir d’achat et d’amélioration de la vie quotidienne a été entendu et doit désormais se traduire par une profonde remise en question politique au sommet de l’Etat.

Les temps est désormais à la reconstruction de nos forces municipales, en s’appuyant sur nos jeunes élus, sur le plan ligérien, avec le soutien des élus départementaux, régionaux et des parlementaires. Ce travail de reconstruction se fera dans l’opposition dans la plupart des territoires, où nous serons extrêmement vigilants vis-à-vis des nombreuses promesses et annonces des candidats de l’UMP nouvellement élus qui devront être jugés à présent sur leurs actes.

Dès aujourd’hui, les socialistes ligériens repartent au combat sur le terrain pour préparer les prochaines échéances électorales, en particulier les élections européennes de fin mai.

Régis Juanico
Premier Secrétaire fédéral PS de la Loire

Un commentaire

  1. par depaulis - 4 avril 2014 à 17:14

    d’accord que c’est plus en desacord avec hollande qu’avec vincent que les elect se sont abstenus.De toutes façons hollande continue comme sarko de donduire l’etat au desastre en montant la det de 84 milliards en 2013.La dette de l’etat est de 5 000 milliards e car aux 2 000 milliards faut ajout engag hors bilan.il n’y a plus quà se mettre en liquidation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.