Jean-Marc Ayrault à Saint-Etienne : « Ce que nous voyons dans la Loire, c’est la capacité de la France à se redresser dans l’innovation »

FOCAL2Le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault était en visite ce lundi 4 novembre dans la Loire dans le cadre d’un déplacement officiel consacré à l’innovation, accompagné pour l’occasion d’Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement productif, de Pierre Moscovici, Ministre de l’Economie et des Finances, de Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de Fleur Pellerin, Ministre des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique.FOCAL3

Après une visite de l’entreprise Focal, sise dans la zone de Molina – La Chazotte, à La Talaudière, leader mondial de l’acoustique haute fidélité haut-de-gamme, et symbole de l’excellence du savoir-faire innovant des PME industrielles ligériennes, le Premier Ministre a participé à un « concours de pitch de start-up », animé par Hugues de Chaumont, fondateur de l’entreprise Gosense (solutions technologiques pour une meilleure mobilité des aveugles), avant d’échanger avec les participants et le jury du concours.

C’est au sein de l’auditoriuCITEDESIGNm de la Cité du Design que la visite ministérielle s’est poursuivie. Agnès Paillard, Présidente du pôle de compétitivité « Aerospace Valley », Présidente de l’Institut National de Propriété Industrielle ; Gilles Copin, professeur à l’Ecole de Management de Lyon, Vice-président du Concours national de création d’entreprises innovantes ; Benjamin Dusser, fondateur et Président de « Qiova », start-up issue de l’Université Jean Monnet et de Télécom St-Etienne ;  Marie Ekeland, dirigeante d’« Elaia Partners » ; Bruno Bonnell, Président de « Robolution Capital », Préside084nt de « Robopolis » et Pierre Tambourin, Directeur Général du « Genopole », se sont tout d’abord exprimés, en qualité de « grands témoins ».

C’est en conclusion de ces interventions que le Premier Ministre a pris la parole dans le cadre d’un discours sur le plan « une nouvelle donne pour l’innovation ».

En début d’après-midi, Arnaud Montebourg s’est rendu, comme il s’y était engagé la semaine dernière devant la représentation nationale, sur le site de l’entreprise Forgital, au Chambon-Feugerolles. Après deux heures de négociation serrée en la présence du Ministre entre ouvriers et direction, la reprise du travail a été votée. Arnaud Montebourg a notamment annoncé l’entrée de l’Etat au capital. Une table-ronde doit se tenir dès demain en Préfecture.

 

—–

L’essentiel de l’actualité du 4 novembre, de la part du porte-parolat gouvernemental :

Un an après le lancement du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, le Premier ministre a présenté à Saint Etienne un premier bilan des décisions prises et dévoilé de nouvelles mesures en faveur de l’innovation.

Les mesures du Pacte sont en place. Le CICE produit déjà des effets – l’Insee estime que 30 000 emplois ont été créés en 2013 grâce au CICE – et va encore monter en puissance en 2014. Le financement des entreprises a été sensiblement renforcé, notamment avec la création de la Banque publique d’investissement, qui a déjà accompagné près de 60 000 entreprises sur les 9 premiers mois de 2013. Les soutiens à l’export ont été simplifiés et amplifiés. 130 mesures de simplification de la vie des entreprises ont été décidées et sont en cours de mise en oeuvre. L’apprentissage est en train d’être réformé pour en renforcer l’efficacité.

« Le Gouvernement a fait le choix de mettre en place des outils puissants à la disposition des acteurs économiques. Il appartient aux entreprises de s’emparer de ces outils, pour redresser leur compétitivité, investir, innover, recruter. » (Premier ministre, 04/11/13)

Le Premier ministre a également dévoilé de nouvelles mesures pour dynamiser la montée en gamme de notre économie. Le plan préparé par Fleur Pellerin et Geneviève Fioraso, et présenté à Saint-Etienne, vise à établir « une nouvelle donne pour l’innovation », en changeant l’état d’esprit de l’ensemble de la société en faveur de l’innovation. Le goût du risque et la culture de l’entrepreneuriat seront davantage diffusés à l’école. Les échanges entre laboratoires publics et privés seront encouragés. La communauté des acteurs qui financent l’innovation sera renforcée. La propriété intellectuelle française sera mieux valorisée, avec la création d’un fonds souverain de propriété intellectuelle doté de 100 millions d’euros. Une commission d’évaluation des politiques d’innovation sera établie, au sein du Commissariat général à la stratégie et à la prospective.

En termes financiers, le fonds national d’innovation sera doté de 240 millions d’euros. Par ailleurs 1,1 milliard d’euros sera déployé en faveur des entreprises innovantes en croissance, à partir du programme d’investissements d’avenir et de Bpifrance.

« L’innovation, c’est un état d’esprit, c’est un écosystème, c’est une culture » (Premier ministre, 04/11/3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.