Régis Juanico

Député de la Loire

Un plan d’action social d’ampleur pour les étudiants à la rentrée

Mardi 16 juillet 2013, la ministre de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, a annoncé le lancement en septembre prochain d’un plan d’action social en direction des étudiants à hauteur de 118 millions d’euros en 2013. Cela représente davantage que l’ensemble des mesures étudiantes prises dans les 15 dernières années ! Je me félicite de ces mesures qui vont bénéficier à 100 000 étudiants dès cette année, et qui sont une étape significative dans la lutte contre la précarité étudiante et pour l’accès à l’autonomie des jeunes. De nouvelles mesures interviendront pour le rentrée de 2014 toujours avec cette priorité de soutenir la jeunesse et de démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur, conformément aux engagements de campagne de François Hollande.

Les mesures

Ce plan d’action social s’articule autour de trois mesures principales : l’augmentation de 10% du nombre de boursiers, la création d’un échelon de bourse maximal à hauteur de 5 500 euros par an (contre 4 700 euros aujourd’hui) et la création de 7 000 aides mensuelles pour les étudiants en situation d’autonomie variant entre 4 000 et 5 500 euros par an. Voir infographie ci-dessous.

Les bourses au mérite maintenues en 2013

Le système des bourses sur critères de mérite fonctionne mal et doit être remis à plat. Mais la gouvernement a jugé que la suppression pure et simple des bourses de cette aide ne pouvait intervenir avant que les autres mesures aient pris le relais. Dans un communiqué du 11 juillet, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a ainsi rappelé que « le choix est plutôt d’arrêter progressivement l’aide au mérite » et a exclu tout changement en septembre prochain.
Les bénéficiaires

– 55 000 étudiants de familles modestes aujourd’hui exclus du système de bourses vont recevoir une aide mensuelle de 100 euros. Ils devraient être plus de 100 000 en 2014 selon le plan de montée en charge.

– plus de 30 000 étudiants vont voir leur bourse réévaluée de 15% soit 700 euros par an, ce qui devrait leur permettre de limiter le recours à une activité salariée.

– 7 000 étudiants en situation d’autonomie avérée vont pouvoir être intégrés au système de bourses selon des critères propres à leur situation, et non plus selon les ressources de leurs parents.

Un plan construit sur la base de la concertation

Les organisations étudiantes ont été largement consultées tout au long du processus d’élaboration de ce plan. François Hollande avait notamment reçu l’UNEF, principal syndicat étudiant, et s’était alors engagé à accélérer le calendrier des mesures sociales pour les étudiants, pour favoriser leur réussite et leur accès à l’autonomie.

 

Infographie bourses étudiantes – 16 juillet 2013 by RegisJuanico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.