L’interdiction du cumul des mandats adoptée à l’Assemblée Nationale, une étape décisive pour rénover la démocratie

L’Assemblée Nationale vient d’adopter le projet de loi organique interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de parlementaire. Ce projet de loi a été adopté à la majorité absolue, par 300 voix. Les groupes UMP et UDI ont notamment voté contre. Une fois encore, la Gauche aura été à l’initiative de cette rénovation majeure de la vie publique.

Ce vote concrétise l’engagement de François Hollande pendant la campagne présidentielle de mettre un terme au cumul des mandats. C’est une victoire pour toutes celles et tous ceux qui ont voulu et défendu la réforme du non-cumul dans le projet présidentiel. La réforme du non-cumul répond à une attente largement partagée par les Français qui souhaitent une profonde rénovation de la vie politique.

Le non-cumul permettra de renforcer le Parlement, il favorisera la parité et le renouvellement de la vie publique et l’accès de nouvelles personnalités aux fonctions électives. C’est une transformation majeure de la vie politique qui s’annonce aujourd’hui.

En s’opposant à cette réforme, l’UMP et la droite montrent une fois encore leur archaïsme et leur incapacité à participer à la rénovation de la vie politique dans notre pays.

La mise en place du non-cumul est une étape décisive qui va permettre de donner un nouveau souffle à la vie politique en France et contribuer à restaurer la confiance entre les citoyens et leurs élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.