Régis Juanico

Député de la Loire

50ème anniversaire du Traité d’amitié franco-allemand : quand démagogie rime avec indécence

Les députés UMP de la Loire Yves Nicolin et Dino Cinieri ont tenu à communiquer bruyamment sur leur absence volontaire aux cérémonies du 50ème anniversaire du Traité d’amitié franco-allemand le mardi 22 janvier, au motif de son coût.

Cette attitude isolée est particulièrement déplacée et alimente une polémique stérile sur fond de suspicion à l’égard du Parlement.

Un millier de parlementaires étaient présents à Berlin hier dont plus de 400 députés français parmi lesquels Messieurs Fillon et Copé qui se sont abstenus pour leur part de toute critique sur le coût financier de cette journée qui a lieu tous les dix ans en alternance, en France et en Allemagne.

Le coût du déplacement à Berlin (deux avions affrétés, bus, aller-retour dans la journée…) s’élève à 100 000 euros soit 180 euros par député. Claude Bartolone a annoncé la compensation des émissions de carbone pour les trajets aériens via un projet d’aide au développement au Mali de diffusion de cuiseurs économes en combustibles confié à l’ONG GERES.

Par comparaison, les dépenses engagées par l’Assemblée Nationale sont huit fois inférieures à celles engagées en 2003 pour accueillir les députés allemands à Versailles à l’occasion du 40ème anniversaire, soit 910 000 euros. Je ne me souviens pas avoir entendu les députés Nicolin et Cinieri s’exprimer à l’époque sur ces dépenses « faramineuses »…

Si Monsieur Nicolin souhaite vraiment se pencher sur les pistes d’économies dans le budget de l’Assemblée Nationale, je m’étonne qu’il ne propose pas la suppression des déplacements des très nombreux groupes d’amitié dont il est membre du Bureau (Bruneï, Gabon, Mongolie, Koweït…) et qui représentent un coût financier et carbone beaucoup plus significatif.

Enfin, j’invite Dino Cinieri et Yves Nicolin à méditer les propos de leur collègue UMP de Haute-Savoie, Bernard Accoyer, ancien Président de l’Assemblée Nationale : « toute initiative permettant de resserrer encore et développer les liens au sein du couple franco-allemand, couple fondateur de la construction européenne, est utile et particulièrement bienvenue. »

Régis JUANICO

Député de la Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.