Régis Juanico

Député de la Loire

Inauguration du laboratoire d’ « inertage » de l’entreprise rouchonne Zodiac Aerospace

Le Groupe Zodiac Aerospace

Leader mondial des équipements et systèmes aéronautiques montés à bord des avions commerciaux, régionaux et d’affaires ainsi que des hélicoptères, le Groupe Zodiac Aerospace est aussi un acteur majeur de la sécurité aéronautique, des systèmes embarqués et des intérieurs de cabines. A travers ses trois branches d’activités, Cabin Interiors, Aircraft Systems, Aerosafety et son service après-vente, Zodiac Services, le groupe emploie plus de 26 000 personnes dans le monde.

Sa stratégie de croissance repose sur deux piliers : les acquisitions qui renforcent ses positions de leader mondial sur ses différents marchés de niche d’une part, et d’autre part, la croissance interne nourrie par le développement du transport aérien civil, ses succès commerciaux et sa R&D. Elle lui a permis d’atteindre un chiffre d’affaires de 3,47 milliards d’euros pour son exercice 2011/2012.

La division Fuel & Inerting Systems de Zodiac Aerospace, leader dans la sécurité des systèmes de carburant et d’inertage

Depuis 2008, les Etats-Unis, l’Europe, la Russie et la Chine, ont adopté une nouvelle réglementation qui impose l’installation de systèmes d’inertage à bord des avions. Ce système permet de remplacer une partie de l’oxygène de l’air présent dans le réservoir par un gaz inerte, qui ne peut propager un départ de feu, et évite ainsi tout risque d’explosion.Ces règlementations résultent de la plus grande enquête aéronautique jamais menée à la suite de l’explosion en vol d’un Boeing 747 de la TWA en 1996, peu après son décollage de l’aéroport de JFK à New York,. 230 personnes avaient péri. L’enquête avait mis en évidence que l’accident était dû à l’explosion du réservoir situé dans le fuselage, dont l’origine provenait d’un échauffement d’un composant électrique.

Zodiac Aerospace, via sa branche Fuel & Inerting Systems, se lance dès 2008 dans le développement de ces systèmes de carburant et d’inertage pour proposer à ses clients des solutions assurant le maximum de sécurité pour les passagers.

Zodiac Aerospace est aujourd’hui leader dans cette activité et fournit tous les grands avionneurs en système d’inertage. Les derniers contrats gagnés par la division Fuel & Inerting Systems sont :

–        Airbus A380

–        Airbus Military  A 400M

–        Boeing 787 Dreamliner

–        Gulftream G280 /G650

–        Embraer Phenom 100/ Phenom 300

–        Bombardier Global 8000

–        Le futur avion monocouloir MC21 d’Irkut (Russie)

–        Le futur avion régional MRJ de Mitsubishi (Japon).

De nouveaux centres d’essais et de recherche à Roche-La-Molière

Pour consolider sa position, le Groupe se dote de nouveaux moyens.

Les centres d’essais

Ils permettent :

–          De vérifier le bon fonctionnement des équipements et des systèmes conçus et développés en R&D. Ils permettent de s’assurer de la fiabilité et de la sécurité des produits avant de réaliser des essais en vol « grandeur nature » avec les constructeurs d’avions.

–          De simuler et reproduire l’environnement « avion » : l’ampleur de température (-60°C/+85°C), l’altitude, les pressions air et carburant, les vibrations des réacteurs, la déformation des ailes, le givrage, … dans le but de vérifier si les équipements fonctionneront correctement sous des contraintes extrêmes.

Ces centres ont nécessité des investissements importants.

 Les projets de R&D en cours pour la branche Fuel & Inerting Systems

Zodiac Aerospace a investi dans la recherche fondamentale pour la division Fuel & Inerting Systems. Cette recherche porte sur deux missions stratégiques : l’amélioration de la sécurité des réservoirs d’avion et la réduction d’énergie – donc l’impact carbone – de ses systèmes de carburant et d’inertage.

La division Fuel & Inerting Systems est aussi coordinatrice du projet de recherche européen SAFUEL. Ce projet a pour objectif de préparer les systèmes carburants (circulation, jaugeage, inertage) sur les futures plateformes d’avions tels que les avions plus composites, l’introduction des carburants alternatifs, les avions plus électriques…

Il est dès lors nécessaire de s’appuyer sur un nombre important d’universités et de laboratoires partenaires.

En Europe il s’agit des premiers travaux de cette ampleur sur ces thématiques. Le projet comprend 13 partenaires dont  six universités européennes :  Cranfield et Aston  et au Royaume-Uni, Lisbonne, Hambourg, Lille, Naples ; 2 centres de recherche spécifiques  à Naples et le centre de recherche aérospatial néerlandais. Trois PME, Telemaq, Nedaero, Arttic et 2 donneurs d’ordres : Airbus UK et Zodiac « Fuel & Inerting Systems » qui est le porteur du projet.

Le projet SAFUEL est financé par la Commission européenne et dure 36 mois.

Les autres thèmes de recherches portent sur l’avion plus électrique, l’utilisation de matériaux composites pour les voilures et les biocarburants. La collaboration avec des universités, des centres de recherche locaux ainsi qu’avec des PME et start-up innovantes est l’un des fondements de la vision de la recherche du groupe Zodiac Aerospace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.