Régis Juanico

Député de la Loire

Un budget 2013 de combat au service de la justice sociale

Le Projet de Loi de Finances pour 2013 nous a été présenté aujourd’hui en Commission des Finances de l’Assemblée Nationale par les Ministres Pierre Moscovici et Jérome Cahuzac. Comme Jean-Marc Ayrault l’a dit jeudi soir sur France 2, ce budget est un budget de combat, clairement de gauche, pour sortir de l’endettement, soutenir la création d’emplois, l’industrie, le logement et redonner un avenir à l’école.

Les efforts nécessaires pour réparer les dégâts de la politique irresponsable en matière de déficits menée sous Sarkozy et Fillon seront partagés, solidaires et répartis avec justice. Les hauts revenus et le capital seront davantage mis à contribution, il n’y aura ni hausse de la TVA, ni hausse de la CSG, le pouvoir d’achat des ménages sera soutenu, les PME et TPE seront préservées.

Ce budget volontariste est clairement au service des priorités gouvernementales :

-Priorité à la jeunesse, avec le remplacement total des départs à la retraite des enseignants, la création de 16 000 postes dans l’Education, de 1000 emplois dans les Universités et de 10 000 contrats de Service Civique.

-Priorité à l’emploi avec la création de 100 000 emplois d’avenir et les contrats de génération pour les jeunes, le maintien intégral des 390 000 contrats aidés et le recrutement de 2000 CDI à Pôle Emploi.

-Priorité à la sécurité et la justice avec la création de 520 postes pour la justice et de 480 postes dans la Police et la Gendarmerie.

Ce budget engage une réforme de la fiscalité qui sera plus juste et permettra une croissance plus forte. L’effort de solidarité portera d’abord sur les ménages les plus aisés (alourdissement de l’ISF pour les plus gros patrimoines, contribution exceptionnelle de 75% au-delà d’un million d’euros) : sur un total de 16 milliards d’euros de recettes nouvelles : 6 pèseront sur les plus fortunés et 9,5 sur les grandes entreprises.

Les revenus sur les capitaux mobiliers seront taxés comme ceux du travail, l’impôt sur le revenu sera rendu plus progressif (tranche de 45% au-delà de 150 000 euros, plafonnement du quotient familial à 2000 euros, des niches fiscales à 10 000 euros, etc.). La décote appliquée sur les deux 1ères tranches de l’impôt sur le revenu permettra à 7,4 millions de contribuables les plus modestes de réduire leur impôt.

Projet de Loi de Finances 2013

 Régis JUANICO

Député de la Loire

Membre de la Commission des Finances

Documents joints

Un commentaire

  1. par Terral Patrick - 28 septembre 2012 à 23:08

    Mr le député dans ce budget il faut de la justice social vous dite,alors mettez(ps) une ligne l’AER pour les sénoirs qui sont dans la pauvreté avec 470 euros en fin de droit avec tous leurs annuitées!!agissez mettez une question écrite a l’assemblée nationale comme l’ont fait plusieurs députés!
    AGISSEZ!merci de me répondre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.