Régis Juanico

Député de la Loire

Pose de 1ère pierre de la médiathèque de Roche-la-Molière

Vendredi 6 juillet 2012, répondant à l’invitation de Marie-Hélène Sauzéa, Maire de Roche-la-Molière, j’ai pris part à la visite guidée de présentation des premières réalisations du programme « La Ville du Futur ». Celle-ci fut l’occasion de revenir sur la construction en cours du Pôle de services, sur la réhabilitation de nombreux logements,  ou encore sur la création d’espaces de proximité (parcours sportif du Pontin, City Stade de la Varenne, etc.). La pose de la 1ère pierre de la future médiathèque et salle de spectacles a constitué le point de départ de la séquence.

Dès l’année 2008, la municipalité rouchonne a décidé de donner à ses concitoyens un nouveau cadre de vie en centre-ville en privilégiant la qualité environnementale et le développement durable. L’objectif recherché est de renforcer l’attractivité du centre en s’appuyant sur ses points forts (commerces, parc, château, équipements, associations…), de requalifier les espaces publics, de renouveler et de diversifier l’habitat, de gérer la place de la voiture dans la ville, de créer un quartier écologique de logements, et d’offrir un cadre de vie agréable dans un environnement de qualité.

Au-delà de cette ambition, Marie-Hélène Sauzéa et son équipe ont également souhaité renforcer la diversité des équipements associatifs et culturels de la commune. Ainsi, la création d’une médiathèque / salle de spectacles vise-t-elle à développer l’offre culturelle rouchonne en regroupant diverses activités au sein d’un même bâtiment, en complément de l’espace culturel associé au château.

Après avoir exploré plusieurs sites possibles, un consensus s’est créé pour celui de la place Jean Jaurès. A la suite d’un concours réalisé en deux temps, après sélection de 4 candidats parmi les 96 dossiers réceptionnés et étude des esquisses remises par les groupements d’architectes présélectionnés, le cabinet Chabanne et partenaires s’est vu attribuer le marché de maîtrise d’œuvre de construction de cet équipement d’une capacité de 350 places.

Le projet sélectionné par le jury est en parfaite adéquation avec « la ville du futur » telle que la municipalité rouchonne l’a imaginée.

Le volet environnemental ne sera pas négligé, puisque des récupérateurs d’eau pluviale serviront à alimenter les chasses d’eau des sanitaires et qu’une ventilation nocturne motorisée sera installée sur les châssis ouvrants de certaines façades. Enfin, plusieurs types de matériaux mis en œuvre seront issus de la filière locale.

La travaux de construction de ce bâtiment commencés en mars 2012 seront achevés en juillet 2013, ce qui devrait permettre une ouverture au public dès la rentrée scolaire 2013.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.