Ma question au gouvernement sur les problèmes de circulation aux abords du CHU de Saint-Etienne et ma demande de création d’un échangeur au niveau du Musée d’Art Moderne

J’ai interpellé le Gouvernement mardi 28 févrierlors lors de la séance des Questions Orales Sans Débat sur les difficultés de circulation aux abords du CHU de Saint-Etienne et la nécessité de créer un échangeur sur l’A72 au niveau du Musée d’Art Moderne.

Dans sa réponse, Benoist Apparu, Ministre du Logement, a indiqué que « l’amélioration de l’accès au site du CHU relève avant tout d’une problématique locale même s’il concerne des échangeurs de routes nationales. Dans ce contexte, des réflexions ont été engagées par Saint-Étienne Métropole sur le sujet.

Différents scénarios d’amélioration ont été étudiés, qui intègrent différentes options, avec, entre autres, des propositions d’aménagement du réseau routier national, notamment l’échangeur n° 11, dit du Musée d’Art Moderne, situé sur l’A72, et une bretelle de l’échangeur A72 au niveau de Ratarieux, ou encore l’adaptation des autres réseaux routiers… Les réflexions engagées se poursuivent aujourd’hui à la fois sur l’opportunité et la faisabilité.

Je peux vous assurer que les services de l’État continueront à apporter leur appui technique pour que, le moment venu, les projets qui auront été jugés à la fois utiles et faisables puissent aboutir dans les meilleures conditions. »

J’ai  indiqué au Ministre que je ne pouvais me satisfaire complètement de cette réponse qu’on pourrait qualifier de « langue de bois ». Si le Ministre confirme l’engagement des services techniques de l’Etat dans l’étude des scénarios d’aménagement des échangeurs de l’A 72, il ne s’engage pas sur un calendrier et sur le financement par des crédits de l’Etat aux côtés des collectivités déjà impliquées de ces opérations dont tout le monde s’accorde à considérer quelles sont indispensables.

C’est pourquoi je compte, avec les autres parlementaires socialistes Stéphanois, revenir, dès qu’une nouvelle majorité parlementaire aura été élue en juin, vers le Ministère des Transports pour obtenir des engagements clairs sur le plan financier de l’Etat concernant, en particulier,  l’aménagement de l’échangeur du Musée d’Art Moderne qui ne peut attendre.

Vous trouverez ci-joint le compte-rendu de nos échanges lors de la séance à l’Assemblée Nationale ainsi que la vidéo de la question à Benoist Apparu.

M. le président. La parole est à M. Régis Juanico, pour exposer sa question, n° 1732, relative à l’aménagement de l’accès au centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne

M. Régis Juanico. Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur les difficultés d’accès au site du Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Etienne qui emploie aujourd’hui plus de 6000 personnes.

L’Hôpital-Nord, situé sur la commune de Saint-Priest-en-Jarez, connaît une fréquentation croissante avec l’augmentation des hospitalisations, des consultations de jour, suite au regroupement de différents services hospitaliers et bientôt universitaires, avec la construction à partir de l’été 2012 d’un pôle santé et d’une nouvelle faculté de médecine.

Cette situation entraîne une hausse importante du trafic automobile, du stationnement et donc des difficultés de circulation, y compris pour les véhicules d’urgence. Des aménagements sur les différentes avenues, les ronds-points, les voie d’accès à l’hôpital sont donc indispensables.

Depuis 2008, la municipalité de Saint-Priest en Jarez s’est engagée financièrement afin de sécuriser un certain nombre de voies de circulation de la commune, avec des moyens financiers limités d’une collectivité de 6000 hbts.

L’agglomération de Saint-Etienne Métropole s’est d’ores et déjà engagée à réaliser en 2012 un « shunt » permettant d’orienter une partie des véhicules sortant de l’Autoroute A72, afin de désencombrer le rond-point de Ratarieux, alors même, Monsieur le Ministre, que ces travaux incombent en principe à l’Etat !

La question se pose à présent de savoir comment l’Etat peut accompagner les efforts des collectivités locales sur ce dossier.

La création d’un échangeur au niveau du Musée d’Art Moderne rendant possible l’entrée sur l’A72 des véhicules circulant dans le sens Saint-Priest en Jarez / Saint-Etienne et la sortie de ceux circulant dans l’autre sens, permettrait de désengorger significativement la circulation aux abords de l’Hôpital. Je rappelle que Saint-Etienne Métropole a déjà financée les études de faisabilité de cet échangeur.

Monsieur le Ministre, pouvez-vous vous engager au nom de l’Etat sur la création de cet échangeur et le financement de cette opération indispensable pour rétablir un accès fluide à ce site et permettre au service public de la santé et des urgences à Saint-Etienne d’accueillir en toute sécurité les usagers, en particulier les malades ?

M. le président. La parole est à M. le ministre chargé du logement.

M. Benoist Apparu, ministre chargé du logement. Monsieur le député, l’État a pleinement conscience de l’importance de l’accessibilité aux centres hospitaliers universitaires en général et, notamment, à celui de Saint-Étienne, qui, avec ses quelque 1 200 lits et 6 000 salariés, est un outil majeur de santé publique pour la métropole et, plus généralement, le département de la Loire.

La question de l’amélioration des accès au site du centre hospitalier universitaire Nord de Saint-Étienne relève avant tout d’une problématique locale, comme vous l’indiquez dans votre intervention, même si cela concerne des échangeurs de routes nationales.

Cette question se pose depuis plusieurs années dans le contexte élargi du développement de la zone dite de Ratarieux, avec l’implantation dans ce secteur de plusieurs équipements communautaires fortement générateurs de trafic routier et le développement d’une vaste zone commerciale.

Dans ce contexte, des réflexions ont été engagées par Saint-Étienne métropole sur le sujet.

Différents scénarios d’amélioration ont été étudiés, qui intègrent différentes options, avec, entre autres, des propositions d’aménagement du réseau routier national, notamment l’échangeur n° 11, dit du musée d’art moderne, situé sur l’A72, et une bretelle de l’échangeur A72 au niveau de Ratarieux, ou encore l’adaptation des autres réseaux routiers et une amélioration du taux de report modal pour les permanents et les étudiants de la faculté.

Les réflexions engagées se poursuivent aujourd’hui à la fois sur l’opportunité et la faisabilité.

Je peux vous assurer que les services de l’État continueront à apporter leur appui technique pour que, le moment venu, les projets qui auront été jugés à la fois utiles et faisables puissent aboutir dans les meilleures conditions.

M. le président. La parole est à M. Régis Juanico.

M. Régis Juanico. Je suis, vous le comprendrez, monsieur le ministre, à demi satisfait de votre réponse.

Je salue le fait que les réflexions soient engagées pour améliorer la fluidité de la circulation aux abords de CHU de Saint-Étienne, avec l’appui technique des services de l’État.

Cela dit, la commune de Saint-Priest-en-Jarez s’est fortement engagée financement pour un certain nombre de travaux, Saint-Étienne métropole également, y compris sur des compétences relevant a priori des services de l’État, et nous souhaiterions que, pour les voies d’accès de l’autoroute A72, que ce soit au musée d’art moderne ou sur la zone de Ratarieux, l’État ne se contente pas d’un appui technique ou d’une participation aux réflexions mais participe financièrement aux travaux nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.