Régis Juanico

Député de La Loire

70ème anniversaire de la catastrophe de la Chana

Durant tout le week-end du 20 au 22 janvier, Villars a commémoré le 70ème anniversaire de la catastrophe de la Chana. Dès le vendredi après-midi, une magnifique exposition, fruit du travail des Amis du Vieux Villars -et notamment de leur Président Alain Milland-  et de la section locale de la FNACA, était présentée salle de l’Arsenal. Plus de 300 personnes s’y sont pressées en l’espace de 48 heures. Le soir, une conférence-débat sur les catastrophes minières a été organisée et animée par deux historiens locaux, Pierre Thiollière et Michel Poinsignon. Samedi matin, les amis des gueules noires se sont retrouvées à l’Avenir du Bois Monzil pour partager le repas du mineur. Plus tard dans la matinée, une gerbe a été déposée au cimetière de Villars, en présence des descendants des victimes, avant que tout le monde se retrouve salle de l’Arsenal pour partager le verre de l’Amitié.

Pour mémoire, il a existé 3 puits dits de « La Chana », situés rue Kléber, à Villars, ou à proximité. Le puits dit n°1 était réputé comme le plus difficile à exploiter de la Loire…  La catastrophe de la Chana est la seconde grande catastrophe dans l’histoire de la mine à Villars, une première datant de 1867 avait déjà fait 35 morts.

Le 21 janvier 1942 aux alentours de 4 heures du matin, un coup de grisou fit 65 morts (remontés du fond sur plusieurs jours) et une trentaine de blessés, évacués vers l’hôpital de Bellevue. La catastrophe de la Chana constitue l’un des accidents miniers les plus mortels de l’époque, qui a eu des répercussions bien au-delà de Villars, dans toute la Loire et même au niveau national.

L’événement a été décrit par les rescapés comme une explosion d’une rare violence qui a incendié les hommes sans qu’ils ne puissent rien faire. De nombreux blessés ont pu être tirés des décombres, grâce notamment au dispositif de sauvetage mis en place dès 04h30, sous l’égide de la Centrale de Sauvetage des Mines. Parmi les blessés, Jean-Marie Somet, qui fut greffé au visage et aux membres. Plus tard il créa le Musée de la Mine de Villars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.