Régis Juanico

Député de la Loire

Suites du CDEN : recul de l’Inspection d’Académie, la mobilisation continue

Lundi dernier, alors qu’allait se réunir le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN, présidé par le Préfet) qui devait en partie décider de l’avenir de nombreuses classes dans notre département, j’ai pris part au rassemblement organisé par plusieurs syndicats de l’éducation et la FCPE, devant la Préfecture.

Cette ultime mobilisation venait conclure plusieurs semaines d’action contre des projets de fermeture de classes ou en faveur d’ouvertures de classes supplémentaires dans les écoles maternelles et élémentaires de la Loire.

Vendredi, c’est l’école Lamartine, à Saint-Jean Bonnefonds, qui s’était distinguée en organisant une classe en plein air sur le parvis de la Mairie. Samedi matin, une classe géante a été installée place de l’Hôtel de Ville, à Saint-Etienne, regroupant plusieurs dizaines de parents d’élèves venus de plusieurs écoles du département.

.

Précédemment, les élus du groupe de la Gauche Citoyenne et du groupe de la Gauche Démocrate et Socialiste au Conseil Général de la Loire avaient déposé et fait adopter, à l’occasion de la session du 15 avril, un vœu (lire) à l’attention de Luc Châtel, Ministre de l’Education Nationale, lui demandant d’augmenter le nombre d’enseignants affectés à l’Académie.
J’étais par ailleurs intervenu directement auprès de l’Inspecteur d’Académie, en ma qualité de député, au sujet des écoles Gounod, de La Verrerie, de Jacquard, de la Côte Durieux et de Lamartine.

.

Lundi soir, les résultats sont tombés :

.

–    Fermeture annulée à Jacquard (élémentaire)
–   Nouvelle ouverture à Gounod (maternelle) et à Lamartine (élémentaire)
–    Ouverture confirmée à La Verrerie (élémentaire)
–    Fermeture temporairement confirmée à la Côte Durieux (élémentaire).

.

Si la mobilisation de tous s’est avérée payante dans de très nombreux cas, je resterai extrêmement attentif à l’évolution des inscriptions à l’école de la Côte Durieux et je n’hésiterai pas à solliciter à nouveau l’Inspection d’Académie si les prévisions d’effectifs devaient imposer un retour sur les décisions prises lors du CDEN du 18 avril dernier.

Concernant le second degré, les 12 suppressions de poste annoncées dans les collèges auront bien lieu, en dépit des 184 élèves supplémentaires annoncés dans les établissements ligériens à la rentrée prochaine.

Documents joints

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.