Régis Juanico

Député de la Loire

Retraites : les Ligériens restent déterminés

Malgré le vote définitif, hier, à l’Assemblée Nationale, de la loi réformant notre système de retraites, les Ligériens étaient à nouveau extrêmement nombreux dans les rues de Saint-Etienne et de Roanne, pour rappeler leur profond désaccord quant à cette réforme inique.

Au Parlement, malgré l’opposition constructive des élus parlementaires de l’opposition, nous n’avons malheureusement pas réussi à contraindre le Gouvernement et la majorité UMP à prendre en compte le mouvement social d’ampleur qui s’est développé dans le pays.

Nos arguments ne manquaient pourtant pas de pertinence pour maintenir les bornes d’âge à 60 et 65 ans, pour trouver des ressources pérennes de financement du système par répartition ou pour prendre en compte la pénibilité du travail.

Après le coup de force des explications de vote scandaleusement interrompues par le Président de l’Assemblée Nationale le 15 septembre dernier, le débat parlementaire sur la réforme des retraites a été, à nouveau, dénaturé, avec la décision du Gouvernement de recourir au vote bloqué au Sénat afin d’accélérer encore l’examen du projet de loi.

Ce texte, censé être “le plus important du quinquennat” aura donc été bâclé, sans concertation préalable avec les syndicats et avec un processus parlementaire entaché de précipitations et de coups de force. J’ai été désigné par le groupe Socialiste de l’Assemblée Nationale afin de participer, au Sénat, à la Commission Mixte Paritaire qui a procédé aux derniers ajustements du texte, lundi 26 octobre. Avec mes collègues Députés et Sénateurs de l’opposition nous n’avons, à nouveau, pas manqué de faire entendre la colère des Français et les défauts de cette réforme injuste et inefficace.

0 commentaires

  1. par BATIGNE Stéphane - 29 octobre 2010 à 21:05

    L’objet du débat entre régis JUANICO et moi, retraités FSU, porte sur la question de la retraite par points à laquelle la FSU est nettement opposée (Congrès de Lille fév 2010) et que le PS semble ne pas désapprouver si l’on suit ses adhérents membres d’autres syndicats (UNSA ou CFDT), et certains de ses représentants. Accord avec Régis quand il dit: retraite par points = baisse des pensions. Ecoute plutôt sceptique quand il dit que le PS est contre.
    En tout cas, pour nombre de fonctionnaires, ce sera un critère de vote en 2010, car le code des pensions n’a plus lieu d’être puisque cela implique la fusion des régimes et une retraite basée sur toute la carrière au lieu des 6 mois. Plus d’utilité non plus à une Fonction publique qualifiée, donc de Services publics. Quant à ceux qui sont déjà retraités, les pensions sorties du budget, après le découplage salaires/pensions de 2003, cela commence à faire beaucoup. Mais si le PS est contre, alors …
    Fraternellement tout de même, car un député qui débat en manif, cela change un peu.
    Stéphane BATIGNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.