Régis Juanico

Député de la Loire

Basket : l’AL Roche retrouve la Nationale 1. Rugby : le CASE Saint-Etienne en 1/4 finale du Trophée Jean Prat !

Nous avons assisté à trois superbes exploits sportifs dans la Loire le week-end dernier !

Outre la brillante 6e place de l’équipe interclubs du Coquelicot 42 glanée avec panache sur le stade de Parilly en Nationale 1 A (soit la 22e place nationale), synonyme de maintien et de second tour le 23 mai à Reims, le week-end dernier a été le théâtre de deux authentiques exploits pour les clubs sportifs de la 1ère circonscription.

Le spectacle n’était pas à Geoffroy Guichard où la dernière prestation à domicile des Verts était paraît-il consternante à l’image d’une saison chaotique et décevante à vite oublier, mais bien sur le parquet de la Halle des Sports à Roche-la-Molière et à Bedarrides…

Samedi soir j’étais présent à Beaulieu pour fêter nos basketteurs de Roche. L’Amicale Laïque, un an seulement après sa descente de N1 en N2, emmenée par son entraîneur Sylvain Olagnon et un super Franck Monpounga, auteur de 27 points a brillamment remporté son match de barrage face à Vanves, 87 à 61, défait une première fois à domicile par les rouchons au match aller. Cette victoire est synonyme de montée directe pour une équipe qui va disputer désormais les demi-finales du championnat de France de N1. Bravo ! Et bonne chance aux rouchons pour les phases finales le week-end prochain à Aubenas avec pour à la clé, je l’espère, un titre de champion de France…

Dimanche, le CASE Rugby pour sa première saison en Fédérale 1, au terme d’un match haletant et disputé jusqu’à la dernière minute, s’est imposé, sur un drop d’Alexandre Péclier, à Bedarrides face à Nice sur le score de 19 à 18…!

Dimanche 16 mai, à 15 heures, au lendemain de la 1/2 finale de Top 14 Clermont-Toulon à Geoffroy-Guichard, j’assiterai au 1/4 de finale du trophée Jean Prat, c’est à dire les phases finales de Fédérale 1. Le CASE sera opposé sur son stade de l’Etivallière à la meilleure équipe du championnat : les « tangos » de Chalon-sur-Saône, qui se trouve être… ma ville natale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.