Les jeunes méritent mieux que des demi-mesures

Nicolas Sarkozy a tenu ce jour à Avignon, un discours sur les mesures qu’il compte appliquer à destination des jeunes. Ces mesures bien tardives ne sont pas à la hauteur des enjeux et risquent fort de ne pas être financées.

Ces dispositifs arrivent bien tard au regard de la crise économique et sociale que traverse la jeunesse en France depuis plus d’un an. Dans certains départements, le taux de chômage des moins de 25 ans a augmenté de plus de 40% en un an !

Tout ce que nous propose Nicolas Sarkozy, c’est un chapelet de demi-mesures et d’expérimentations particulièrement floues et homéopathiques.

Ce Gouvernement n’est pas à la hauteur, l’emploi des jeunes a besoin d’une thérapie de choc, en particulier pour traiter de la précarité chez les jeunes.

J’ai proposé, avec mes collègues parlementaires socialistes, des solutions très concrètes : l’allocation d’autonomie pour tous les jeunes, la création de 150 000 emplois-jeunes dans le secteur de l’économie verte ou encore la revalorisation du service civique qui doit devenir universel et non pas limité à 10.000 jeunes comme c’est proposé aujourd’hui. Nous avons toujours reçu une fin de non-recevoir de Martin Hirsch ou du Président de la République.

Enfin, les moyens financiers sont ridicules au regard des enjeux que la situation des jeunes cristallise : 500 millions d’euros ! Soit 5 fois moins que ce que le Gouvernement a accordé aux restaurateurs avec la baisse de la TVA , sans contreparties d’emplois ou d’augmentation de salaires !

En tant que rapporteur du budget de la jeunesse pour 2010, je serai particulièrement vigilant lors des débats budgétaires pour que ces engagements, même insuffisants, du gouvernement soient bien accompagnés de moyens financiers et que le Gouvernement ne crée pas, comme il l’a fait avec l’éphémère « plan banlieues », des dispositifs expérimentaux sans suite.

J’aurai l’occasion de m’en entretenir directement avec Martin Hirsch mardi 6 octobre lors d’un déjeuner avec le Haut-Commissaire à la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.