Retrait des réformes Pécresse

Avec mes collègues députés, Marietta Karamanli, Geneviève Fioraso, Jean-Yves Le Déaut, Daniel Goldberg et avec Bertrand Monthubert le Secrétaire National du PS en charge de l’Enseignement supérieur et de la recherche, nous avons donné une conférence de presse mardi après-midi, jour de la manifestation nationale à Paris avant que Daniel Goldberg n’interroge la Ministre lors de la séance des Questions d’actualité.

« La crise s´installe durablement dans les universités. Le Parti socialiste avait pourtant prévenu le gouvernement que la réforme du statut des enseignants-chercheurs était en train de prendre une dimension très préoccupante dans un contexte injustifiable de suppression de postes.

La réforme de la formation des enseignants est également rejetée faute de concertation et de négociation préalables. De surcroît, la réforme des organismes publics de recherche vise au démantèlement du CNRS et au-delà à l’affaiblissement de la recherche fondamentale pluridisciplinaire.

Le Parti socialiste soutient la mobilisation des étudiants et des personnels de la recherche et des universités. Il donne rendez -vous à tous ceux qui sont attachés à une recherche et à un enseignement supérieur de qualité, lors des manifestations du mardi 10 février.

Il rappelle qu’il est favorable à un moratoire des réformes engagées, au gel des suppressions d’emplois et à une réorientation du budget 2009.

Il est plus que temps pour le gouvernement de changer de cap.

Le Parti socialiste soutient la demande de constitution d’une mission parlementaire qui, associée à une suspension des réformes et au rétablissement des emplois scientifiques supprimés, doit permettre de restaurer la sérénité dans les universités et organismes de recherche. »

 Voici également la vidéo de l’interpellation de Daniel Goldberg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.