Régis Juanico

Député de la Loire

Le coup de force du 20 janvier

Hier soir, l’Assemblée Nationale poursuivait l’examen du Projet de Loi Organique sur les droits du Parlement. La pierre d’achoppement entre les Socialistes et l’UMP demeure la volonté scandaleuse de la Droite de museler l’opposition en limitant le droit d’amendement des Députés. La Présidence de l’Assemblée Nationale nous a même empêchés de défendre nos points de vue par une nouvelle manoeuvre de procédure.

Afin de protester contre ce coup de force de l’UMP, nous avons définitivement quitté l’hémicycle vers minuit et demi après avoir passé une partie de la soirée au pied de la Tribune. Cette attitude lamentable du Président Accoyer nous a même amenés à annoncer le boycott de la séance des questions d’actualité.

En fin de nuit, et profitant de notre boycott de l’hémicycle, la majorité a fait passer à la hussarde l’article 13 qui réduit drastiquement les droits des parlementaires. Nous assistons ainsi à un véritable changement de régime : un régime présidentiel autoritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.