Régis Juanico

Député de la Loire

La honte de la Directive « Retours »

AvionNuit.jpgEn adoptant la directive « Retours » sous la pression d’une majorité des Etats membres, la droite européenne vient de renier la tradition de défense des Droits de l’Homme du Parlement européen. Une majorité conservatrice vient d’autoriser une rétention de 18 mois pour des étrangers qui n’ont commis aucun crime, du seul fait d’une situation irrégulière au regard du séjour.

Cette directive autorise également les expulsions de mineurs non accompagnés et privera d’accès au territoire européen pendant cinq ans les étrangers expulsés. L’argument selon lequel les durées de rétention étaient plus longues encore voire illimitées dans certains pays ne justifie rien. Le rôle du Parlement  européen était d’être le garant du droit des personnes. L’Europe des libertés ne peut avancer en s’alignant sur le moins disant.

La politique européenne de l’immigration prend une tournure dangereuse: elle ne comporte aucun volet d’intégration civique et sociale, elle ne porte que sur le contrôle des frontières et les expulsions, et bafoue les principes les plus élémentaires des Libertés publiques dans l’Union Européenne. La droite européenne vient de prendre la grave responsabilité d’ouvrir la voie à toutes les dérives possibles au sein des Etats membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.