Régis Juanico

Député de la Loire

Bonnet d’âne pour M. Thiollière lors du débat avec MM. Vincent et Artigues

1043692241.jpgLe débat organisé ce mardi soir 11 mars par le Progrès au Centre des Congrès entre MM Vincent, Thiollière et Artigues a connu un moment particulièrment fort lorsque M Thiollière avança, devant les 700 spectateurs médusés du Centre des Congrès, le chiffre de 70 millions d »€ pour la dette de la communauté d’agglomération de Saint-Etienne Métropole ! M Vincent devait rétablir le chiffre exact (200 millions d’€) en tendant à M. Thiollière la feuille du budget de l’agglomération.

 

Que M Thiollière se soit trompé quelques instants auparavant sur le prix du m3 d’eau ou sur une supposée gratuité des transports pour les chômeurs est relativement secondaire. Mais que le Président de la 12è agglomération de France se trompe à ce point là sur le niveau de la dette1 permet de mieux comprendre pourquoi ce problème ne semble pas beaucoup préoccuper M. Thiollière ; lui qui n’a pas hésité à « offrir » aux stéphanois un Zénith qui coûte un tiers plus cher que celui de Clermont-Ferrnand, qui est pourtant capitale régionale ! Le Zénith était nécessaire mais on peut faire moins luxueux ! 

On comprend mieux également pourquoi M Charvin, Maire UMP-Radical de Rive-de-Gier (le même parti que M Thiollière !), expliquait récemment dans Le Progrès du 28 février sa démission de la vice-présidence de l’agglomération par sa volonté de  « ne pas cautionner le fait que 90 % du budget de Saint-Étienne Métropole soit consacré aux projets pharaoniques de la seule ville de Saint-Étienne » !

(1) seules 2 villes parmi les 100 plus grandes villes françaises ont une dette par habitant plus élevée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.