Régis Juanico

Député de La Loire

La colère monte… NPS prépare la reconquête.

70009471f8740b0be1c693a2ab4088fd.jpgGrève dans les entreprises de transport, contestation persistante contre les odieuses mesures de contrôle de l’immigration, scandale du délit d’initié chez EADS, mises en gardes répétées contre des choix budgétaires aussi injustes qu’inefficaces… autant d’occasions de reprendre la main politiquement face à ce Gouvernement néo-conservateur et ultra-libéral. Malheureusement les responsables du Parti Socialiste peinent encore à offrir une alternative audible et crédible. C’est pour réfléchir aux moyens les plus efficaces de combattre la politique de la Droite que NPS tenait son Université de rentrée à Toulouse-Labège les 12-13 et 14 octobre.

Ces « Rencontres de la Refondation» visaient d’abord à «mieux comprendre le réel» et les travaux se sont ouverts sur un diagnostic de la société française et un bilan de la séquence électorale de 2007. Avec l’intervention de plusieurs personnalités socialistes et d’intervenants extérieurs, les militants qui avaient fait le déplacement ont appuyé leurs réflexions sur un texte d’analyse estimant que l’apparente réussite du Président de la République et de sa majorité UMP repose en grande partie sur une capacité à occuper le vide idéologique que nous avons laissé. Aussi, afin de repasser à l’offensive et « d’aller vers l’idéal » les participants à ce rendez-vous ont consacré la journée du samedi   à de nombreux ateliers thématiques au cours desquels ont été explorés plusieurs terrains d’affrontement avec la Droite. Ce vaste tour d’horizon a permis de conclure sur la nécessité de doter le PS d’une ligne politique plus assumée. NPS doit ainsi jouer tout son rôle dans la définition de cette nouvelle orientation. Henri EMMANUELLI et Benoît HAMON ont notamment appelé à mener une véritable bataille culturelle contre la Droite. Ils ont aussi martelé l’urgence d’en finir avec la personnalisation et la droitisation du Parti. Des responsables d’autres composantes du PS et d’autres familles de la Gauche étaient également présents lors d’une table ronde dynamique intitulée « soigne ta gauche ». L’occasion d’aborder la meilleure façon de peser concrètement sur la ligne du Parti  et de nouer les alliances qui permettront de sortir de la spirale des défaites contre cette Droite arrogante et décomplexée.

Les perspectives ont donc été tracées, il revient maintenant aux militants de s’emparer des espaces de discussions et de débats ouverts dans le PS, notamment dans le cadre du processus de rénovation, pour faire vivre cette feuille de route : bâtir une nouvelle majorité dans le Parti, construire une « Fédération de toutes les Gauche », définir un projet audacieux et crédible susceptible de susciter l’adhésion d’une majorité de nos concitoyens…  Vaste programme… mais si nous ne nous y mettons pas, qui le fera ?

Les commentaires sont fermés pour cet article