Débat de l’entre deux tours du club de la Presse

4bec4aa1a9f8f0921d1d9f289eb6e4fc.gifRetrouvez l’intégralité du débat enregistré sur le site internet www.rcf.fr

Voici le résumé du débat réalisé par le site d’information Zoom42.fr :

Durant plus d’une heure, les 2 candidats ont débattu avec les journalistes locaux de la campagne et de la façon dont ils envisageaient le mandat de député. Un face à face qui a débuté sur le faible taux de participation sur cette circonscription. Françoise Grossetête pointait du doigt une « sur-médiatisation d’une inévitable vague bleue », tandis que Régis Juanico regrettait une « démobilisation » des électeurs des bureaux de vote très majoritairement à gauche à la présidentielle.

Les grands thèmes abordés

  • Gilles Artigues et le MoDem

Les 2 candidats ont fait un appel du pied aux électeurs du centre. Pour Françoise Grossetête, l’absence de Gilles Artigues au 2e tour prouve que « le clientélisme ne paye pas », allusion à la réserve parlementaire utilisée en toute transparence par le député sortant. De son côté, Régis Juanico affirme avoir « de l’estime » pour Gilles Artigues. La stéphanoise qui a rappelé qu’elle était « une ancienne de l’UDF », invite les électeurs centristes « à se tourner du côté du changement ». Pour le jeune socialiste, il y a « des convergences » entre le PS et le MoDem.

  • Le cumul des mandats en question

Françoise Grossetête démissionnerait de son mandat de député européen si elle était élue sur la 1ère circonscription mais conserverait la présidence du Parc naturel régional du Pilat jusqu’en juin 2008. Régis Juanico démissionnerait de son mandat de conseiller général et prône un « mandat parlementaire unique ».

  • Une loi qui porterait leur nom

Françoise Grossetête continuera à travailler sur les questions liées à la santé et à l’environnement. Régis Juanico souhaite « la reconnaissance du statut de bénévoles » et un « droit aux vacances pour tous », en aidant « les familles qui ne partent pas ».

Les commentaires sont fermés pour cet article