Régis Juanico

Député de La Loire

Appel à la mobilisation générale contre les fermetures de classes maternelles dans la Loire.

medium_images.jpgJ’appelle à la mobilisation du plus grand nombre de ligériens le samedi 3 février 2007 à 10 heures devant l’Inspection d’Académie de la Loire, aux côtés des élus attachés au Service Public de l’Education Nationale et à l’appel des parents d’élèves de la FCPE et des syndicats d’enseignants. Cette manifestation vise à protester contre la décision de ne plus prendre en compte les enfants de moins de trois ans dans les effectifs de classes maternelles, sauf en ZEP, à la rentrée scolaire 2007.

Cette décision si elle suivie d’effets, conduira à la fermeture de 54 classes maternelles dans le département et, à terme, à la fermeture probable de 12 écoles maternelles qui ne comptent actuellement que trois classes. Des centaines d’enfants de moins de trois ans vont se retrouver sans possibilité de scolarisation.

Rien que dans la 1ère circonscription de la Loire, ce sont 8 classes et quatre écoles maternelles qui sont menacées de fermer à terme :

– Roche-la-Molière : maternelle Côte Durieux et Cousteau

– Villars : maternelle du Bourg

– Saint-Priest-en-Jarez : maternelle Jules Ferry

– Saint-Jean-Bonnefonds : maternelle de la Béraillère

– Saint-Etienne : maternelle Bergson, Rouget de Lisle, Terrenoire-Perrotière

Une telle mesure qui découle des choix de restrictions budgétaires et de baisse « au forceps » des effectifs enseignants voulus par Gilles de Robien, ministre UDF de l’Education Nationale dans le gouvernement Villepin entraînera une dégradation importante des conditions d’accueil et de scolarisation de nos enfants en bas âge.

Elle est inacceptable au moment où il faut comme le propose Ségolène Royal créer un véritable Service Public d’accueil de la petite enfance où la scolarisation précoce garde toute sa place en particulier pour les milieux les plus défavorisés.

Je demande que l’Inspection d’Académie revienne sur ces propositions et qu’elle adapte le périmètre de la carte scolaire en lien avec les communes concernées afin que les secteurs de recrutement définis permettent le maintien des classes et écoles menacées.

Il n’est pas trop tard pour faire reculer le gouvernement : mobilisons-nous !

Régis JUANICO

 

Les commentaires sont fermés pour cet article