Soir de fête à Geoffroy Guichard !

medium_1162697421toulousegomis2.jpg    Rien de tel, quand arrivent les premiers frimats de l’hiver, qu’un bon match dans le chaudron pour se réchauffer. Belle affluence samedi soir, malgré les vacances scolaires : 30 000 supporters, en grande forme pour accueillir Toulouse et son entraîneur, un certain… Elie Baup. 

    Dès les premières minutes, les Verts emballent le match avec, en pointe et en l’absence de Puiquionne, un Bafé Gomis virevoltant qui pèse sur la défense des roses et ne tarde pas à obtenir une faute à l’origine du premier but stéphanois signé Hognon de la tête sur un centre impeccable du gaucher Dernis. La jeune panthère Gomis, parfois chahuté par le stade dans le passé, va se révéler comme l’homme du match avec un doublé impressionant sur deux centres d’Ilunga et Feindouno.

    Petit plaisir chauvin à la mi-temps, la 1ère défaite de Lyon à Rennes est acclamé par le public et le speaker ne peut s’empêcher de passer le morceau « Le lion est mort ce soir » de Salvador repris par les Pow-Wow. Il ne manquait plus que Michaël Youn sur la pelouse…La victoire est précieuse face à une équipe athlétique, adversaire direct des Verts au classement et qui voyage bien à l’extérieur. 

    Ces Verts là me plaisent : les méthodes rigoureuses de l’entraîneur Ivan Hasek et un recrutement judicieux y sont pour beaucoup.  Janot est irréprochable dans les buts. La défense est un roc, même si on a senti quelques fébrilités du côté de Diatta. Le milieu de terrain, où on a vu Landrin, Hautcoeur et Marek Heinz, prometteur dans l’animation du jeu, se chercher un peu a d’énormes marges de progression notamment sur le plan offensif pour épauler l’attaquant de pointe trop souvent esseulé. 

    L’ASSE est aujourd’hui à sa place : solidement installé dans les premiers rôles du championnat. L’objectif cette saison sera de tenir ce rang lors des matchs retours en évitant le coup de moins bien des années précédentes et pourquoi pas, d’arracher une qualification européenne. On a hâte d’y être. 

Prochain rendez-vous à la Beaujoire le 11 novembre.

 

Les commentaires sont fermés pour cet article