Régis Juanico

Député de la Loire

Face à Face

medium_160px-Flyingrainbowflag.JPGCe week-end ont eu lieu les 2e rencontres du film gay et lesbien à Saint-Etienne. L’objectif des organisateurs (Espace Boris Vian, ACTIS, Rando’s…) est simple : susciter à travers la projection de films au cinéma Le France  le débat autour de thèmes de société : l’homoparentalité, l’homosexualité en province, l’homosexualité et la religion…

La première édition en 2005 a connu un succès inespéré avec la participation de 1000 personnes en trois jours. Dès l’an dernier, j’ai tenu à m’associer à cette initiative en tant que conseiller général, malgré le refus catégorique de la droite d’accorder un soutien officiel du département. Par ignorance, un certain nombre de mes collègues dont je tairais le nom pensaient qu’on leur demandait de subventionner un festival de cinéma porno ! Au contraire, loin d’être une manifestation communautariste ou « ghetto », ces trois jours de débats sont une formidable occasion pour les gays et lesbiennes de la Région de s’ouvrir à la société, de confronter les points de vues et de faire progresser la tolérance.

Le soutien de la ville de Saint-Etienne cette année est une bonne nouvelle. Il faut dire que l’équipe de Michel Thiollière avait beaucoup à se faire pardonner après un épisode inqualifiable qui a vu un jeune responsable du Parti Radical Valoisien, fondateurs du festival Face à Face, se voir reprocher par une adjointe son attitude « un peu trop effeminée »  puis se faire évincer de son poste de responsabilité, avant d’être finalement réintégré après les protestations … La lutte contre l’homophobie, malgré l’évolution des moeurs, reste un combat d’actualité. En témoigne quelques messages outragés adressés par des associations catholiques intégristes à la direction de la FNAC Saint-Etienne car elle a eu le courage d’organiser en son coeur les débats de ce week-end.

Comme l’a justement remarqué Frédéric Martel, une vieille connaissance, écrivain et chercheur qui a écrit « Le rose et le noir » et qui s’apprête à publier un livre choc intitulé « De la culture aux Etats-Unis » : il y a vingt ans, jamais sans doute un débat sur le thème « PD hier, gays aujourd’hui » n’aurait pu se tenir en pleine journée à la FNAC d’une ville comme Saint-Etienne et en présence d’un élu !

Côté PS, comme je l’ai dit à l’inauguration, il y a au moins une chose sur laquelle les trois candidats à l’investiture présidentielle sont d’accord et ils ont eu l’occasion de le rappeler lors du dernier débat télévisé : après l’adoption du PACS, première étape pour l’égalité des droits, si une majorité de gauche l’emporte en juin prochain, le mariage et l’adoption seront ouverts aux couples du même sexe.

Les commentaires sont fermés pour cet article