Régis Juanico

Député de la Loire

Projet de loi issu des Etats généraux de l’alimentation : le compte n’y est pas !

Les Etats Généraux de l’Alimentation (EGA) lancés en juin dernier par le Gouvernement devaient imaginer des solutions nouvelles pour garantir aux agriculteurs une juste rémunération, et aux consommateurs une alimentation saine et durable. L’attente des acteurs était donc particulièrement forte, avant la présentation du texte issu de ces EGA.

Aujourd’hui, de nombreux acteurs de la filière et représentants des consommateurs partagent une même déception à la lecture d’un projet de loi qui manque d’ambition.

Sur le plan économique, les mesures visant à placer les conditions du vendeur au centre des négociations, et celles visant à encadrer les promotions, viennent utilement compléter des dispositifs existants adoptés sous le précédent quinquennat. Mais aucune de ces mesures ne garantit un retour aux producteurs ni une augmentation significative de leur rémunération.

Concernant l’alimentation saine et durable, le sujet n’est guère traité. Les avancées proposées pour l’approvisionnement local et bio dans la restauration collective, et pour lutter contre le gaspillage alimentaire, sont évidemment les bienvenues. Mais elles ne peuvent cacher l’absence de propositions sur la santé, l’environnement et l’éducation à l’alimentation.

Avec mes collègues du Groupe Nouvelle Gauche, nous profiterons du débat parlementaire pour enrichir ce projet de loi, afin qu’il réponde plus précisément à l’ambition des Etats Généraux de l’Alimentation, et qu’il corresponde à l’attente forte des producteurs et des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.