Régis Juanico

Député de La Loire

Une victoire historique pour la gauche en France, en Rhône-alpes et dans la Loire

Au plan national, même sans l’Alsace, la victoire de la gauche est historique avec plus de 54% des voix, du jamais vu depuis 1981. La déroute de la droite et de la majorité présidentielle, avec seulement 36% des voix, est sans précédent.

Les Français se sont plus mobilisés qu’au 1er tour. Ils ont confirmé et amplifié leur vote-sanction contre la droite et la politique du gouvernement.

Le parti du Président, l’UMP, subit un revers cinglant. A mi-mandat, ce scrutin est une véritable « bérézina politique » pour Nicolas Sarkozy. Le chef de l’Etat qui avait nié contre toute évidence sa défaite au premier tour doit à présent tirer toutes les conclusions de sa défaite, du mécontentement exprimé par une grande majorité de Français vis-à-vis de son action. Il doit changer radicalement de cap et abandonner sa politique injuste au service de quelques privilégiés.

Au plan régional, Jean-Jack Queyranne à la tête de la liste de rassemblement de gauche remporte une victoire franche avec près de 51%, au-delà de la majorité absolue des voix.

Dans la Loire, la participation a grimpé de près de 10 points à 52%. La liste conduite par Jean-Louis Gagnaire frôle la majorité absolue avec 49,5% : c’est une victoire sans appel qui permet à notre liste de gagner 12 sièges contre 5 à l’UMP (32%) et 3 au FN (18,5%). La gauche obtient un score supérieur à la moyenne départementale dans toutes les grandes villes conquises aux élections municipales : Saint-Etienne, Roanne, Saint-Chamond, Montbrison et Firminy.

Je regrette le score élevé du Front National, qui progresse en voix et en pourcentage au second tour dans la Région et qui réalise son meilleur score dans la Loire. Ce vote traduit une vraie désespérance de la part d’un certain nombre de nos concitoyens frappés durement par la crise économique et sociale. Le nouvel exécutif et les élus ligériens de gauche devront agir à la Région en priorité au service de la sauvegarde de nos emplois industriels, de la création de nouvelles activités et du développement économique sur notre territoire qui souffre plus que d’autres des conséquences de la crise.

Régis JUANICO

Premier secrétaire Fédéral PS

Député de la Loire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.