Régis Juanico

Député de La Loire

Euro 2016 : une excellente nouvelle pour Saint-Etienne et la Loire

Le Conseil exécutif de la Fédération Française de Football vient d’annoncer la liste des douze stades retenus pour la candidature de la France aux championnats d’Europe de 2016 : le stade Geoffroy Guichard en fait partie.
 
C’est une excellente nouvelle pour le sport stéphanois et ligérien.
 
Cette décision positive, nous la devons à un excellent dossier de candidature présenté par Saint-Etienne Métropole et soutenu par tous les acteurs locaux, mettant en avant les qualités de « stade populaire » de Geoffroy Guichard et affichant une rénovation à la fois réaliste, maîtrisée et ambitieuse du stade à l’horizon 2014.
 
La balle est désormais dans le camp de l’Etat : il doit dire à présent combien et selon quelle clé de répartition il compte s’engager sur le plan financier pour aider les collectivités locales à mener à bien leurs projets de construction ou de rénovation des stades sélectionnés.
 
La somme de 150 millions d’euros annoncée pour le moment est clairement insuffisante : elle représente à peine 8% du montant total des travaux envisagés pour les 12 stades. Je demande au gouvernement de doubler la mise en portant à 300 millions d’euros sa participation, ce qui serait cohérent avec la nécessité de faire vivre le plan de relance,au-delà de 2010, en finançant de grandes infrastructures sportives modernes, créatrices d’emplois dans le BTP.
 
D’autre part, comme je l’ai demandé à Rama Yade lors de la discussion budgétaire sur les crédits du Sport le 28 octobre, le gouvernement doit maintenant se prononcer clairement sur la clé de répartition qu’il envisage pour ses aides en fonction de la nature des projets des collectivités : ces dernières ne peuvent s’engager sérieusement dans leur projet sans savoir au préalable sur quel subsides de l’Etat elles pourront compter.

 
Rappel :
 
Question à Rama Yade sur l’Euro 2016 lors du débat budgétaire Sports mercredi 28 octobre (compte-rendu Assemblée Nationale)
 
Régis Juanico
 
S’agissant de l’Euro 2016, la décision concernant les stades sera prise le 11 novembre. La semaine dernière, Roselyne Bachelot-Narquin nous a dit qu’il n’y aurait pas, sur les 150 millions d’euros annoncés, de clé de répartition par dossier de candidature. Or, pour être candidates, les collectivités ont besoin d’une certaine visibilité sur la participation financière de l’État. Pour l’instant, on avance dans le brouillard !
 
Rama Yade
 
M. Juanico m’a interrogée sur la clé de répartition des 150 millions alloués à l’organisation du championnat d’Europe de football en 2016. La France est candidate à l’accueil de l’Euro 2016 mais les villes chargées d’organiser certains des matches n’ont pas encore été désignées. Ce n’est pas le rôle de l’État mais de la Fédération française de football, qui porte la candidature française et qui procédera à ce choix le 11 novembre. J’ai la liste des besoins de compléments budgétaires dressés par les collectivités candidates, je n’ai aucun a priori mais, pour l’heure, je ne peux vous en dire davantage à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.